• Accueil
  • >
  • L'arrivé du chiot Shih Tzu

Le départ du bébé Shih Tzu

L'accueil du Shih Tzu chiot à la maison

L'installer

Un petit lit douillet

Même si c'est joli, rustique, comme votre intérieur, évitez d'acheter une corbeille en osier. Pour faire ses dents et ses griffes, le bébé Shih Tzu aura tendance à la mordiller et à la lacérer, ce qui créera des piquants dangereux pour ses yeux. Préférez donc le plastique moulé, indestructible, confortable et, pour le maître, facile à nettoyer. A l'intérieur, déposez une doudoune spéciale vendue dans le commerce, du tissu ou simplement un vieux pull-over. Surtout pas de coussin, car si le Shih Tzu chiot l'éventre et qu'il avale des morceaux de bourre, il risque une occlusion intestinale.

Un coin pour se reposer la journée

Le bébé Shih Tzu aime le confort et aura tendance choisir lui-même ses aires de repos si on ne lui indique pas, dès le départ, l'endroit qui lui est réservé. A moins d'accepter qu'il n'aille s'allonger sur le lit, le fauteuil ou le canapé, il est conseillé de lui installer un tapis ou une peau de mouton là où on l'a décidé.

A table

Son écuelle ne doit pas être profonde à cause de son nez plat, sinon il sera maculé de nourriture et n'ingurgitera qu'une partie de son repas. Oubliez donc les modèles colorés, à la mode, en vente partout. Optez pour le confort de votre compagnon en lui donnant à manger sur un plateau, ou encore sur une planchette de bois qui vous sert à découper la viande.

Le premier voyage et l'arrivée à la maison

Sans le vouloir, vous allez faire subir un choc à votre Shih Tzu chiot puisque vous allez le retirer du confort douillet de la chaleur maternelle et de la fabuleuse bande de copains de jeu que constitue la fratrie. Essayez de prévoir son arrivée lors du week-end si vous travaillez de façon à pouvoir vous consacrer à lui.

Le trajet en voiture

Pour le retour chez vous, faites le voyager dans vos bras à l'avant de la voiture, ainsi, il ne se sentira pas abandonné, il appréciera la chaleur que vous lui dispenserez et ne sera peut-être pas malade. Si vous êtes seul, prévoyez un panier ou un carton que vous installez au pied du siège avant pour surveiller votre bébé Shih Tzu. Pensez aussi à prendre un papier essuie-tout pour réparer les éventuels "oublis" et vomissements bien involontaires de votre Shih Tzu chiot. Sachez que ce premier trajet en voiture est important car il fera partie de l'expérience de votre chien et, pour les voyages futurs, il est important qu'elle soit bonne. Il est judicieux de venir chercher votre futur compagnon à deux pour lui permettre d'être bien rassuré. S'il venait à être malade durant le trajet, ne le dorlotez pas, banalisez les choses, de même s'il a peur, détournez son attention par des taquineries, vous éviterez ainsi de renforcer son malaise. Comprenez que caresser un chien qui a peur n'a d'autre effet sur lui que de lui confirmer qu'il a raison d'avoir peur. Une couverture pourra servir de refuge à votre petit compagnon et protégera vos vêtements pendant le trajet. Les chiots Shih Tzu s'attachent souvent à un objet (couverture, peluche, jouet, etc.) qui les aide à surmonter l'épreuve de la séparation. Certains éleveurs de Shih Tzu donnent un bout de linge ou un jouet à ramener chez le nouveau maître ; à l'inverse, vous pouvez proposer à l'éleveur de Shih Tzu d'apporter, quelques jours avant de prendre le chiot, un objet vous appartenant et portant vos odeurs. Celui-ci sera parmi les affaires de la petite meute et en sera de ce fait imprégné. Prévoyez un collier et une laisse si la durée du trajet nécessite des arrêts pipi (toutes les heures).

Les premières heures à la maison

A votre arrivée, conduisez-le directement au coin que vous lui avez préparé. Vous aurez pris soin de déposer dans son coin le chiffon que vous aurez demandé à l'éleveur de Shih Tzu et qui sera imprégné de l'odeur de toute la portée. Toute la famille sait probablement que vous avez fait l'acquisition d'un Shih Tzu chiot. Laissez ce dernier arriver dans le calme et la sérénité ; il doit faire connaissance calmement avec son nouveau lieu de vie sans qu'il y ait d'effervescence autour de lui. N'invitez pas les grands-parents, les voisins et les amis le premier jour ! Tout le monde aura possibilité de le voir et le câliner plus tard. S'il a peur, laissez-lui le temps : il doit se sentir en sécurité pour visiter. Si vous voyez qu'il se met à trembler et pleurer, ramenez-le dans un endroit plus familier pour lui, le panier par exemple. Le fait de faire pipi dès l'arrivée et de visiter peut avoir un effet rassurant sur le bébé Shih Tzu. Il se soulage d'une tension pour ensuite continuer plus tranquillement sa balade. Donc s'il fait pipi, mettez-le dehors sans le gronder, l'éducation commencera plus tard. Lui apprendre la propreté vous demandera du temps, de la patience et de ne pas commettre de maladresse. Le bébé Shih Tzu qui a été correctement sociabilisé chez son éleveur fera preuve de curiosité et n'hésitera pas à visiter rapidement son nouveau domaine. Le panier ou le coin est sacré, c'est le refuge de votre nouveau compagnon et, lorsqu'il s'y trouve, il faut respecter son intimité. Notamment si vous avez des enfants, expliquez-leur que ce nouveau compagnon est encore un bébé et qu'il a besoin de beaucoup dormir. Il faut expliquer également à votre enfant comment porter le Shih Tzu chiot : ne le soulevez jamais de terre par les pattes avant : vous déformeriez  les antérieurs et tout simplement feriez mal à votre chien. Prenez-le en le soulevant par le milieu du corps en mettant vos mains sous le ventre. Vous pouvez aussi trouver dans le commerce des sortes de lits de camp que vous pourrez mettre à un autre endroit de la maison : le salon par exemple. Ainsi votre chien sera plus près de vous. Montrez-lui ensuite où se trouve l'eau fraîche. L'idéal est que cette eau reste toujours au même endroit. Je préfère les récipients métalliques incassables qui sont, chez moi, fixés sur un support inamovible pour éviter de les voir renversés sur le sol ou trainés par le Shih Tzu chiot ou même adulte. Faite ensuite visiter les lieux à votre bébé Shih Tzu. Commencez tout de suite à lui expliquer les interdits : l’accès à une pièce, les plantes vertes (certaines plantes d'appartement, comme le dieffenbachia, le philodendron, le gui, la digitale, le laurier-rose et le mimosa du Japon sont du poison), le canapé, le lit... (Chacun a ses propres limites). Pour interdire contentez-vous de lancer un non très ferme et très fort, précédé du nom du chien : " Mimi, non ! "

La première nuit

Vous avez choisi de faire dormir votre bébé Shih Tzu dans son coin (la cuisine ou la salle de bain semblent idéales à cause du carrelage), sachez qu'il ne faudra pas céder. La première nuit est souvent agitée pour le Shih Tzu chiot et pour vous. Le chiot se rendra compte qu'il est vraiment seul et pleurera par intermittence ou continuellement ou... dormira si vous êtes chanceux !
S’il pleure, deux solutions s'offrent à vous :
- Céder, et là vous vous engagez à dormir toute sa vie avec lui, ce qui n'est pas forcément une bonne chose ;
- Rester stoïque et accepter de passer quelques nuits agitées.

Quand il pleurera, reprenez la technique du "non" ferme et précédé de son nom. Il finira par comprendre et vous verrez que tout rentrera dans l'ordre. Notez que les petits bruits du style chut ou claquement de langue sont totalement inefficaces. On peut, pour donner l'illusion au bébé Shih Tzu qu'il n'est plus seul, lui mettre un réveil dont le tic-tac pourra le rassurer. Certains mettent une bouillotte pour qu'il ait l'illusion d'être avec ses frères et sœurs. Vous pouvez tester la solution suivante : faire dormir le chiot dans son panier au pied du lit, puis, les jours suivants, éloigner petit à petit le panier de la chambre pour l'amener dans le coin choisi.