• Accueil
  • >
  • L'élevage du chiot shih tzu

L'élevage du chiot Shih Tzu

La gestation d'une femelle Shih Tzu

Chez une chienne, la période de gestation est de 57 à 64 jours. Bien sûr, il est difficile de dire si votre femelle est gestante dès le premier jour ! C’est même parfois difficile à dire jusqu'au dernières 2 semaines. Seule une échographie après une trentaine de jours confirmera ou infirmera la gestation. A cette même période, vous pourrez voir un écoulement glaireux transparent style blanc d’œuf. Cet écoulement précise la présence de chiots Shih Tzu. Une chienne gestante est parfois capricieuse en matière de nourriture. Ne la gavez pas. Donnez la même quantité de nourriture. A partir du 2ème mois, changez la composition de sa nourriture et augmentez les doses, mais pas trop. Donnez un apport énergétique supérieur : des croquettes plus riches en protéines si vous nourrissez avec des croquettes ou de la viande rouge et du fromage en plus s'il s'agit de nourriture traditionnelle.
Attention : tout excès peut être chèrement payé par une mise bas difficile, par exemple du fait d’un chiot Shih Tzu trop gros. De même évitez chez les femelles de donner du calcium avant la mise bas, au risque de favoriser des crises d'éclampsie après la mise bas. La prise des repas peut être fractionnée en deux ou trois fois afin d'éviter un trop grand bol alimentaire.Eh oui, l’élevage du chiot Shih Tzu demande bien des précautions !


La mise bas des chiots Shih Tzu

La préparation


Pour que tout se passe dans de bonnes conditions, il faudra installer la maman et les bébés Shih Tzu dans une pièce calme, chaude et préparer un nid douillet. Ce nid sera adapté à la taille de la chienne. Une corbeille lavable fera l'affaire car il faut pouvoir la désinfecter. La mère devra s'extraire facilement entre les tétées et pouvoir s'étendre sans risquer d'écraser les chiots Shih Tzu, tout en maintenant une bonne température. A ce propos, vous pouvez installer, 1, 20 m au-dessus de la corbeille, une lampe à infrarouge qui aidera à maintenir une température adéquate : 31 degrés au niveau des chiots la première semaine, 22 ensuite. Les chiots ne pouvant réguler leur température les 15 premiers jours, il est important de bien respecter ses températures pour l’élevage du chiot Shih Tzu. Prévoyez de nombreux tissus et serviettes pour changer le lit et nettoyer après chaque chiot, de l’essuie-tout, du désinfectant, des ciseaux, une balance de cuisine, un cahier et un crayon pour peser les bébés. Pour les petits qui auraient la même robe, prévoyez des rubans de couleurs différentes pour bien les identifier.


La mise bas du Shih Tzu

 Les premiers signes :
De nombreux signes vous vous alerter et vous avertir de l'arrivée imminente des chiots Shih Tzu nain. L'apparition de lait dans les mamelles n’est pas un signe fiable. Ce signe est très variable en fonction des chiennes, primipares ou non. Dans les dernières heures précédant l'accouchement, le bouchon muqueux présent au niveau du col de l'utérus va partir, vous verrez (ou non) l'écoulement d'un liquide visqueux à la vulve. C'est souvent le signe du début  imminent du travail. Juste avant que le premier chiot ne sorte, on observe le plus souvent un écoulement verdâtre à la vulve. Il est dû au décollement placentaire. Pas d'affolement, c'est normal ! Dans les 12 à 36 dernières heures précédant la naissance des chiots Shih Tzu, l'utérus commence à se contracter. Ces contractions sont, à ce stade, imperceptible de l'extérieur, mais la chienne change d'attitude. Celle -ci est le plus souvent agitée, inquiète, haletante. Les jeunes chiennes peuvent présenter de l'énervement, gratter le sol ou se déplacer nerveusement. C'est le moment d'isoler la future maman du reste des chiens de l’élevage de chiot Shih Tzu. La température rectale va chuter de façon nette (- 37 °C) 24h avant la mise bas. C'est un bon indicateur. Attention, un seul signe ne suffit pas forcement : certaines chiennes se mettent à gratter le sol plusieurs jours, parfois une semaine, avant l'accouchement. Les pertes de translucide, signes de l'ouverture du col, peuvent se produire plusieurs jours avant le terme, ainsi que la chute de la température rectale. Ne vous affolez pas et observez bien votre chienne. La mise bas du Shih Tzu est déclenchée par des modifications hormonales. Une chute de la progestérone est indispensable au démarrage de l’accouchement. En effet, c'est elle qui conditionne l'efficacité de l'ocytocine, hormone qui permet la contraction de l’utérus.


L'accouchement


Une durée normale pour la mise bas, c'est-à-dire l’expulsion de tous les chiots Shih Tzu, du premier au dernier, est variable: chez de jeunes chiennes accouchant pour la premier fois, on peut aller jusqu’à 6 à 8 h. Chaque chiot est expulsé dans un délai très variable également, de quelques minutes à une heure et demi. Souvent, le premier chiot sort plus lentement et les suivant plus rapidement. Si un chiot n'est pas sorti en 1h, il convient d'en parler à un vétérinaire et si un délai de 3 ou 4h sépare la naissance de deux chiots successifs, il vaut mieux consulter également. On peut, une semaine avant la mise bas, faire une radio avec le vétérinaire attitré de votre élevage de chiot Shih Tzu afin de connaître le nombre de chiots attendus, ce qui permet de connaître la fin à défaut de savoir exactement où se situe le début ! Pour la naissance, la chienne en générale se tient couchée sur le côté. Parfois, elle se met accroupie. De fortes contractions sont visibles au niveau du ventre, et amènent rapidement l'apparition d'une poche de couleur verdâtre  au niveau de la vulve. Il s'agit du chiot entouré de son placenta. Cette poche se perse parfois spontanément ou est crevée par la mère qui lèche sa région génitale. Il ne faut pas s’inquiéter. Souvent, le chiot est expulsé très rapidement à la faveur d'une contraction un peu plus puissante que les précédentes. La poche qui l'entoure est généralement déchirée par la mère dans un délai de 30 secondes à 2 minutes. Si tel n'est pas le cas, il faut la rompre sinon le chiot qui commence à prendre sa respiration risque de se noyer. Le cordon ombilical n'est souvent pas rompu ; là aussi coupez-le à une dizaine de centimètres du ventre du chiot. Le placenta sort à la suite du chiot dans les 5 à 10 minutes suivantes. Il est fréquemment mangé par la mère. Attention, l'ingestion de tous les placentas risque de provoquer une diarrhée. Dans les 60% des cas, le chiot va naître la tête en première : les membres doivent alors être allongés de part et d'autre de la tête. Lorsqu'il devient urgent de sortir un nouveau né parce qu'il est bloqué et qu'on a pas le temps d'attendre le vétérinaire, on peut alors essayer d'aider la mère en se souvenant qu'il faut exercer des tractions vers le bas et vers l'arrière, la chienne devant être maintenue debout. Il ne faut tirer que lorsque la chienne pousse également de son côté.


En cas de problème


Il n'est pas facile de prévoir un problème survenant à l'accouchement et de se rendre compte d'une anomalie. Néanmoins, la plupart des problèmes rencontrés à ce stade peuvent être résolus facilement à condition de ne pas s'affoler inutilement. Bon nombre d’élevage de chiot Shih Tzu compliquent la situation car ils sont impatients que la chienne ait terminé sa mise bas et vont tenter de précipiter la choses. La devise des sages-femmes : "l'art de l'accouchement est de savoir attendre ! ". Souvent en élevage de chiots Shih Tzu, particulièrement lorsque les chiennes accouchent lentement mais dans d'excellentes conditions, les éleveurs, pour augmenter les contractions, utilisent de l'ocytocine sur une chienne qui accouche normalement. Dans le meilleur des cas, on n'aura aucun effet supplémentaire. Dans le pire des cas, ses injections risquent de désensibiliser l’utérus et de provoquer des troubles graves. L’éleveur aura ainsi aggravé le cas d'une chienne qui aurait très bien pu mettre bas toute seule.


Après la mise bas de lefemelle Shih Tzu


Normalement, la mère va lécher les bébés. Très rapidement les petits chercheront les mamelles pour aller boire le 1er lait appelé colostrum, qui est riche en substances imminentes. Les femelles Shih Tzu sont en générale de bonnes mamans mais votre présence est nécessaire pour que tout se passe bien. Vous devez calmer votre femelle, la rassurer, l'aider à ouvrir la poche et à couper le cordon. Le bout de cordon va sécher et tomber au bout d'un ou deux jours. On peut frotter le cordon avec de la teinture d’iode diluée. Lorsque le cordon est coupé, il faut sécher le bébé avec une serviette et le faire lécher par la mère, puis l'installer à une mamelle et l'aider à trouver le chemin. Suivant les chiots Shih Tzu, le réflexe de succion est plus ou moins rapide. Si par hasard un bébé a " bu la tasse" car il est resté un peut trop longtemps dans le ventre de la mère, aspirez les mucosités qui seraient restées dans sont nez ou sa bouche en posant un gaze devant ces deux orifices. Cela aide à bien dégager. Si un chiot a du mal à trouver sa respiration, tenez-le la tête vers le bas et frottez pendant quelque minutes. Quand le chiot a trouvé la mamelle et pris son premier repas, il faut le peser et noter toutes les caractéristiques sur un cahier : heure de naissance, sexe, couleur, poids. Il en sera ainsi pour tous les nouveaux venus de votre élevage de chiot Shih Tzu. Ensuite chaque jour ils seront pesés. A la fin de la mise bas, faite sortir votre maman puis lavez et séchez son arrière-train. On peut conduire le lendemain la maman chez le vétérinaire pour vérifier que tous va bien. Des pertes sanguines peu abondantes sont souvent observées pendant les 4 à 6 semaines après la mise bas ; elles ne doivent être considérées comme alarmantes que si elles son accompagnées d'autres symptômes : odeur nauséabonde, fièvre...


Nourrir la maman


Il est important qu'après la mise bas votre chienne ait une nourriture riche. Mais souvent, elle en décide autrement ! Essayez un bon lait de poule : mélangez du lait tiède, un jaune d’œuf, du miel et proposez-lui ; votre femelle fatiguée par ce travail appréciera cette douceur. Attention pas plus qu'un petit bol par jour, sinon gare aux diarrhées ! On lui laissera de l'eau à volonté et on augmentera sa ration de façon conséquente : 50% d'aliments en plus de la première semaine, puis deux fois plus la deuxième semaine et trois à quatre fois les deux semaines suivantes. Puis diminuer progressivement dès la 50ème semaine. Privilégiez une nourriture riche en graisses et protéines : la viande hachée mélangée avec les croquettes pour les chiots Shih Tzu est appréciée. Soyez très vigilant concernant la qualité de cette nourriture : il en va de la santé de toute la petite famille et surtout de celle de la maman et donc de votre élevage de chiot Shih Tzu


Le sevrage


Les chiots Shih Tzu naissent sourds, aveugles et sont incapables de déplacements importants. Ils n'ont pour toute activité qu'une alternance de tétées et de sommeil. Ils ne doivent crier qu’exceptionnellement. Ils sont entièrement dépendants de leur mère ou de leur éleveur si la mère fait défaut. A partir de 3 semaines, vous pouvez commencer le sevrage : croquettes pour chiots Shih Tzu tempérées  et écrasées, viande hachée. La première fois mettez un peu de nourriture sur le doigt et donnez-le aux bébés. Très rapidement, ils viendront autour de l'assiette et se nourriront seuls. Si le démarrage est un peu difficile, utilisez du lait de chienne reconstitué pour humidifier les croquettes. Nourrissez vos bébés quatre fois par jour soit avec des croquettes à chaque repas, soit en variant le menu. Du fromage blanc mélangé à du miel sera apprécié à 4h. Ne gaver pas vos bébés. On donne 3 fois par jour à partir de 6 à 7 semaines. A 7 semaines, les chiots peuvent être séparés progressivement de leur mère, sans choc psychologique ni pour eux ni pour la maman qui commence même à se lasser ! D'ailleurs, à partir d'un mois et demi, on ne laisse la mère en présence des bébés que par courtes périodes, trois fois, puis deux, puis une fois par jour. C'est vers 8 à 10 semaines, après le sevrage, que le chiot change de maître. Vos petits ayant été élevés dans les conditions que vous avez choisies, le nouveau maître devra poursuivre la même alimentation à la sortie de votre élevage de chiot Shih Tzu. Tout nouveau régime alimentaire doit être appliqué de façon progressive, avec une transition étalée sur une vingtaine de jours : on remplace d'abord un quart de la ration par le nouvel aliment, puis la moitié, puis les trois quarts, puis la totalité. On évite ainsi de possibles désordres intestinaux.